Pourquoi un club des investisseurs de la « région UEMOA ?

Pourquoi un club des investisseurs de la « région UEMOA ?

Lorsque nous jetons un regard sur un planisphère, nous ne pouvons-nous défendre d’être attitrés par la grandeur géographique d’un certain nombre de pays tels que la Russie (17 125 191 Km2), le Canada (9 984 670 Km2), les États-Unis (9 629 091 Km2), la République populaire de Chine (9 600 000 Km2), pour ne citer que ceux-là. Et si notre curiosité venait à être poussée, c’est le cas souvent, notre instinct nous conduit à l’interrogation suivante : y a-t-il, dans ces pays, une proportionnalité entre étendu et niveau de développement ? La réponse, vérification faite, est affirmative.

Dès lors, besoin s’éprouve d’établir une comparaison entre ces pays et les nôtres. Sans efforts, on s’aperçoit vite que nos pays sont très loin derrière ceux susmentionnés, et ce, non seulement en termes d’étendu mais aussi et surtout du point de vue développement. Ce même résultat est constaté si l’on élargie cette comparaison avec, à la place de nos pays, nos ensembles d’intégration économique tels que la CEN-SAD (29 États), la CEDEAO (15 États), la CEMAC (06 États), l’UEMOA (08 États), pour ne citer que ceux-là.

Une telle situation, greffée de souvenirs malheureux de faits qu’a connu notre continent, fait si froid dans le dos qu’en observant nos populations (analphabètes, intellectuels ou politiciens), nous percevons une sorte de scotomisation ou rejet de leur « pays » respectifs, d’une part, et d’autre part, de la surestime pour les grands États susmentionnés où elles préfèrent étudier, se soigner, donner naissance, passer des vacances et même faire du shopping.

Fort de ce constat et pour bien d’autre raisons, nous avons estimé urgent de mettre en place un Grand Club d’investisseurs qui, sans exclusion de profil, se donne ces missions principales : estomper dans les esprits les frontières établies à Berlin depuis 1885 et réunir les intelligences africaines au tour des enjeux du XXI siècle. Impliquant une réduction des statuts de « pays » et « d’ensembles d’intégration économique » aux simples termes « grand village africain » et « Régions » respectivement, cette mission sera menée progressivement sur l’étendue de l’Afrique, notre Pays. Devant touché plusieurs secteurs, elle s’exécutera, pédagogie oblige, par « Région ». Versus Capital, la société parrain du club, étant basée à Dakar (Sénégal), tout va démarrer dans la « Région » UEMOA.

Alors vous êtes africain (e) du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal ou encore du Togo, eh bien, où que vous résidiez dans le monde en ce moment, ce Club est à vous.

Nos défis sont tels que vous ne devez pas mettre du temps à nous rejoindre pour qu’enfin, en conjuguant nos forces et intelligences, nous bâtissions ensemble une Afrique PUISANTE avec des projets d’envergure dans plusieurs secteurs notamment :

  • LA FINANCE
  • L’EDUCATION
  • LA TECHNOLOGIE
  • L’AGROBUSINESS
  • LA SANTE